Now Playing Tracks

Hyperphagie ?

" Il existe une forte corrélation entre la dépression et l’hyperphagie. En effet, plus ou moins la moitié des hyperphages souffre de dépression ou développe celle-ci par la suite. Certaines études montrent également que l’hyperphagie peut être engendrée par une faible estime de soi, une insatisfaction corporelle et la solitude. La nourriture devient ainsi un refuge, une échappatoire pour ces individus.

Le stress et des épreuves douloureuses, des blessures psychologiques mal soignées comme la perte d’un proche ou un abus sexuel peuvent également entraîner des troubles alimentaires.”

" L’hyperphagie se caractérise par ces troubles :

  • l’ingestion d’une grande quantité de nourriture (sans préférence particulière) parfois sans sensation physique de faim en une courte période de temps (moins de 2 heures), nettement plus rapide et volumineuse que la normale, s’accompagnant d’un sentiment de perte de contrôle. L’individu mange jusqu’à ce qu’il ressente des douleurs abdominales ;
  • un isolement de l’individu pendant les crises pour cacher la quantité de nourriture ingérée ;
  • une faible estime de soi, un mal-être, un état dépressif, une sensation de dégoût de soi, des sentiments de culpabilité, de honte, de dégoût et de dépression après avoir mangé ;
  • un état extrême de nervosité ;
  • une absence de comportements compensatoires comme la prise de laxatifs et les vomissements “.


image

Anorexie. Boulimie. Hyperphagie.

To Tumblr, Love Pixel Union